Communauté
Stratégie Immobilière - Les bureaux en 2030 selon Deloitte

Stratégie Immobilière - Les bureaux en 2030 selon Deloitte

Paul Pouhin
2 min23 juil. 2020

Deskeo poursuit sa série d’entretiens “Les bureaux en 2030” avec Bruno Amsellem, Real Estate Advisory chez Deloitte. Au programme de cet échange de 30 minutes, comment les entreprises doivent-elles s'adapter aux nouveaux modes de travail et quel avenir pour le marché immobilier de bureaux post-covid ?

Nous sommes à une période d’évolution ou même de révolution.

Bruno Amsellem, expert en conseil d’immobilier d’entreprise depuis 25 ans, revient aujourd’hui sur la gestion de crise des entreprises. Il constate une évolution des espaces de travail qui s’opère de manière cyclique (tous les 10 ans). En effet, selon lui, nous sommes passés d’un bureau cloisonné et attitré à un espace de travail qui se veut attirant et pérenne pour les employés.

Le management va devoir se transformer et aller vers quelque chose de moins pyramidal, moins sur le contrôle et plus sur le résultat.

Deloitte est un très grand utilisateur d’immobilier de bureaux, avec des espaces de travail innovants et tournés vers les besoins des clients et des collaborateurs. Deloitte conseille et accompagne de manière globale les entreprises sur les aspects de RSE, digitaux, de capital humain et de stratégie immobilière. Les préoccupations actuelles des entreprises sont d’une part les nouveaux modes de travail, et d’autre part l’aspect immobilier.

Frank Zorn, co-fondateur de Deskeo, l’interroge ensuite sur la question du télétravail et son application chez Deloitte. Si le cabinet d’audit avait déjà mis en place une politique de télétravail avant la crise sanitaire, il reconnaît que celle-ci s’est largement démocratisée depuis le mois de mars, tout comme le recours aux tiers lieux. Il constate d’ailleurs que les collaborateurs souhaitent désormais travailler à distance 2,5 à 3 jours par semaine en moyenne contre 1 à 1,5 jour par le passé.

Bruno Amsellem analyse ensuite le marché immobilier et ce vers quoi il tend à l’avenir. Avec l’augmentation du télétravail et la diminution des surfaces de bureaux, il anticipe une hausse des taux de vacance dans des zones comme La Défense. Cependant, il n’en sera pas de même pour le Quartier Central des Affaires à Paris qui offre des surfaces plus petites et très demandées.

Selon lui, trois points majeurs se dégagent de la crise actuelle du point de vue de l’immobilier d’entreprise : un gonflement de l’offre, une libération des espaces et un marché qui varie.

Enfin, Bruno Amsellem conseille aux entreprises d’avoir une vision plus globale sur le long terme en accordant une place importante à la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) dans leurs stratégies. Il soutient que les entreprises devront tirer les leçons de ce qu’il s’est passé afin de construire le monde de demain en adoptant des stratégies plus responsables et tournées vers l’avenir.

À lire également...
Contactez
Nous

Contactez Nous

On vous trouve votre Perfect fit !