Communauté
The Future of Work by Criteo

The Future of Work by Criteo

Paul Pouhin
4 min1 avr. 2021

Créée en 2005, Criteo est une entreprise de technologie qui développe des solutions de publicité en ligne répondant à l’ensemble des objectifs marketing allant de la notoriété au trafic, en passant par la performance, à destination des professionnels du marketing : annonceurs, média et agences. Nous sommes 2600 employés dans le monde, répartis dans 30 bureaux.

Peux-tu faire un retour sur l’année et comment votre équipe Workplace a évolué d’un job lié à des lieux physiques à quelque chose qui se transpose vers les collaborateurs, jusqu’à leur habitation ?

2020 a été une année blanche mais pas inactive. Il y a eu plusieurs phases d’adaptation.

Avant l’équipe Workplace s’occupait du bureau intégrant l’écosystème autour (prestataires de quartier, restauration, events…). Criteo est connu pour son accueil et la bonne ambiance qui règne au sein de nos équipes. Nous faisions souvent des events sur les rooftops etc.

Aujourd’hui nous sommes dans l’impossibilité de le faire (Safety first policy) et donc dans l’obligation de se rabattre sur des événements en ligne.

Par conséquent, nous avons élargi notre périmètre d’action pour un job qui évolue vers le digital community management. On s’appuie sur les initiatives locales menées par les talents en interne : exemple de la “Feel Good” campaign (team workplace s’occupe des gens chez eux avec des projets online autour du bien-être, de talks inspirants etc, pour 50 à 100 Criteos à chaque event).

Nous avons déssilotté l’hospitalité, gérée avant par bureau (30 bureaux dans le monde).

Il faut sans cesse se réinventer avec le online. Au bout de 2 mois, il y a une lassitude, les collaborateurs sont fatigués des online Criteo Pubs etc. Après la crise, nous avons bien l’intention de réveiller nos sites et de reprendre des events en physique.

De bureaux assignés à l’activity based working et au flex office

Avant la crise, Criteo proposait des bureaux assignés dans des espaces très confortables, spacieux et inspirants (nous avions plus de bureaux que de collaborateurs). La culture du télétravail n’était pas vraiment acceptée car nous voulions être tous ensemble, esprit start-up.

Quelques jours avant le Covid, nous avions le projet de passer à “l’activity based working” pour réduire vers le juste nécessaire, vers une efficacité financière, réduire le ratio nombre de bureaux vs nombre d’employés.

Le Covid a tout changé !

Nous voyons bien que le télétravail fonctionne, les enquêtes en interne montrent que nos collaborateurs souhaitent faire du Home Office donc la politique au niveau global post Covid sera autour de 50% de télétravail. Cela a un impact sur les bureaux : nous regardons les baux de nos espaces pays par pays pour voir les opportunités de réduire les surfaces inévitablement mais aussi de les ré-agencer différemment.

Moins de place au poste de travail individuel (mais on est vigilant sur le nombre d’assises) et plus pour le collaboratif, pour les lieux d’échange formel et informel.
Nous faisons de nombreuses enquêtes en interne pour impliquer les employés dans la création de leurs futurs bureaux, pour multiplier les espaces d’interaction. De plus, il y a une dimension nouvelle pour donner plus de place aux clients puisque notre business évolue (d’un mono produit de retargeting, Criteo devient un acteur complet de l’optimisation des campagnes en ligne). On s’inspire beaucoup de l’hotellerie et du retail.

L’ambition portée par les équipes Workplace est de traiter nos employés comme des membres de Clubs, et donc de créer des Clubs autour d’intérêts partagés. “Led by Criteos, powered by Workplace” (exemple clubs de gaming, de vélo etc).

L’équipe Workplace va capturer les énergies des ambassadeurs du terrain et les relier avec la stratégie de l’entreprise et l’énergie des leaders. On fait la jonction et on investit dans des solutions pour eux, c’est le “bottom up” à l’américaine.

Contactez
Nous

Contactez Nous

On vous trouve votre Perfect fit !