Communauté
Stratégie Immobilière - Les bureaux en 2030 selon Robert Walters

Stratégie Immobilière - Les bureaux en 2030 selon Robert Walters

Olivier Dardenne
2 min30 juin 2020

Deskeo poursuit sa série d'entretiens avec les Responsables Immobiliers d'entreprises emblématiques. Après le succès du 1er épisode avec EY (ex-Ernst & Young), Frank Zorn, co-fondateur de Deskeo, accueille Julie Sallic, Operations Manager Europe and South America chez Robert Walters, leader mondial du recrutement spécialisé avec 4.000 collaborateurs dans le monde.

Au cours de cet entretien, Frank Zorn et Julie Sallic ont pu exposer leurs points de vue sur les différents challenges auxquels sont confrontées les entreprise suite à la crise sanitaire.

Julie Sallic est revenue sur les mesures prises au sein de Robert Walters post Covid-19 en précisant que les ajustements réalisés avaient été largement facilités par la transformation digitale opérée en amont par l’entreprise.

À ce sujet, Robert Walters avait déjà instauré un jour de télétravail par semaine avant la crise sanitaire. La directrice des opérations Europe nous explique que 70% des employés de Robert Walters utilisait déjà ce droit au télétravail, ce qui avait entraîné des changements d’aménagement au sein des bureaux. Elle souligne à plusieurs reprises que l’expansion du télétravail va pousser les entreprises à adopter de nouvelles technologies pour maintenir une activité “normale”.

Frank et Julie analysent également le sujet du “desk sharing” ou “sans bureau fixe” qui devient une vraie alternative pour de plus en plus d’entreprises. Pour elle, il faut générer de nouveaux process afin de passer d’un espace individuel à un espace collectif, il est également nécessaire de créer des espaces attractifs et modulables pour les collaborateurs. Julie Sallic souligne aussi que la perception du desk sharing est différente selon les générations et souligne même un constat contre-intuitif : “Ce ne sont pas forcément les plus jeunes qui sont les plus flexibles, les plus à même d’accepter de ne plus laisser d’affaires individuelles sur leur bureau. À l’inverse, les plus seniors n’y voient pas d’inconvénients et privilégient davantage le côté collectif.”

Sur la question de l’aménagement des bureaux, Julie Sallic explique qu’il est important de s’adapter aux méthodes et aux problématiques de chacun. En effet, chaque domaine d’entreprises et chaque département ont des besoins différents. Il n’y a pas de modèle unique.

L’aspect du lien social étant ce qu’il manque le plus aux salariés en télétravail, Frank et Julie s’accordent à dire qu’il est primordial de trouver le juste équilibre entre virtuel et physique. C’est souvent par le lien physique que s’opère la créativité et que se crée le dynamisme.

À lire également...
Contactez
Nous

Contactez Nous

On vous trouve votre Perfect fit !